Différentes tailles et étapes de la croissance d'un noyau d'avocat avec ses racines et ses feuilles sur une coupelle de germination, par Botanopia

Chez Botanopia, nous avons plus de 5000 noyaux au compteur. Nous avons tout testé, de la germination à la taille de la plante. Voici tous nos conseils pour que toi aussi tu puisses enfin faire pousser ton avocatier toi-même.

Pourquoi faire pousser un noyau d’avocat ?

Il y a plein de bonnes raisons pour s’y mettre. Tu te rappelles peut-être des essais ratés à la maternelle ? Tu as envie de nouvelles plantes originales et gratuites ? Tu cherches une nouvelle activité pour t’occuper à la maison ? Tu trouves dommage de jeter le noyau à chaque fois que tu manges un avocat ? Tu aimes observer la nature ? Alors c’est parti, découvre notre méthode infaillible, très facile, et aussi la plus rapide, pour faire germer ton noyau d’avocat.

Sommaire

Comment faire germer ton noyau d’avocat

Ce dont tu auras besoin

Le guide pas à pas + vidéo de démonstration 

Entretenir ta plante d’avocat

Les 5 erreurs à éviter

Pourquoi la méthode des cure-dents ne marche pas

Tu préfères une explication sous forme de vidéo?

Et la récolte des avocats alors, c’est pour quand?

La foire aux questions avocat

Comment faire germer ton noyau d’avocat

Grace à ce tuto, tu vas apprendre à faire germer un noyau d’avocat.

Un noyau, comme toutes les graines, c’est une petite réserve d’énergie conçue pour créer une nouvelle plante. Pour réveiller cet énorme potentiel, il faut créer les conditions idéales de pousse à ton noyau. L’avocat aime une ambiance tropicale : il lui faut une température bien chaude, et une forte humidité constante pour germer. Voici comment créer une petite couveuse idéale pour ton noyau.

Ce dont tu auras besoin

Pour la première étape, tu trouveras certainement le matériel nécessaire dans ta cuisine. Il te faut :

  • Un verre d’eau
  • Un bon couteau
  • Une serviette en papier ou papier essuie-tout
  • Un sachet plastique ou une boîte hermétique
  • Le petit plus : une coupelle de germination

Voilà, c’est parti pour la pousse !

Guide complet pas à pas

Voici notre guide complet pour t’accompagner en photos

Matériel nécessaire: un couteau, un avocat, une serviette en papier et un sachet plastique

Munis toi d’un bon couteau, d’un avocat, d’une serviette en papier et d’un sachet plastique.

Eplucher un noyau d'avocat avec un couteau, par Botanopia

Ouvre ton avocat, déguste la chair et lave bien le noyau. Laisse d’abord tremper le noyau 24 à 48h dans de l’eau propre. Avec ton couteau, épluche la fine peau brune du noyau. Cette étape accélère la germination et le résultat est plus esthétique.

Enveloppe le noyau d'avocat dans une serviette humide et mets-le dans le sachet plastique, par Botanopia

Enroule le noyau dans la serviette en papier humide. Place le tout dans un sachet plastique, ferme-le bien, et place le sachet bien au chaud dans l’obscurité. La température idéale pour une germination rapide est de 25°C.  Cherche un endroit constamment bien chaud chez toi, par exemple à côté de ta chaudière ou du chauffe-eau. Ensuite, on attend ! Regarde dans le sac de temps en temps pour voir si la magie commence et assure-toi que la serviette ne se dessèche pas. Si c’est le cas, réhumidifie légèrement.

Différentes tailles et étapes d'un noyau d'avocat qui germe avec ses racines et ses feuilles, par Botanopia

Le noyau va d’abord se fendre en deux puis une racine va sortir, et enfin une tige/les premières feuilles. Lorsque la racine mesure quelques centimètres, tu peux sortir le noyau du sachet et poursuivre la croissance dans de l’eau ou du terreau.

Un petit avocat qui germe sur une coupelle de germination en porcelaine avec ses racines dans l'eau, par Botanopia

Nous aimons faire pousser nos avocats dans de l’eau (culture en hydroponie), perché sur nos coupelles en porcelaine, conçues spécialement. Elles évitent que l’eau ne s’évapore trop vite, pour un entretien très facile, avec vue sur les racines garantie (et c’est beau !). Une vraie petite forêt flottante sur ta table de cuisine.

Pour ceux qui aiment visualiser tout le processus, nous avons tout résumé dans cette video:

Entretien de la plante d’avocat

Ici, tu trouveras nos meilleurs conseils pour prendre soin de ton avocatier.

En règle général, un avocat a besoin de beaucoup de lumière, et ne tolère pas le froid, ni le dessèchement de ses racines. Si jamais il reçoit trop de soleil direct, les feuilles vont devenir rouges (c’est plutôt joli d’ailleurs, pas comme moi sur la plage après un coup de soleil…)

Pour te faire patienter pendant que ton noyau germe, nous avons filmé une petite vidéo en accéléré de la croissance d’un avocat:

Conseils pour l’entretien de ton avocat qui pousse dans l’eau

Si tu aimes voir pousser ton avocat dans l’eau, tu peux le garder indéfiniment en mode hydroculture. Il n’est pas nécessaire de le planter en terre, sauf si tu en as envie. Quelques conseils pour un avocatier en pleine forme :

  • Changer l’eau très régulièrement, au moins une fois par semaine. En renouvelant complètement l’eau, elle sera aussi oxygénée, ce qui est nécessaire pour ta plante.
  • Ajouter un engrais liquide adapté, en effet, il n’y pas de nutriments dans l’eau du robinet pour aider la croissance de ta plante. Attention : un engrais chimique peut brûler les racines, privilégie un engrais bio à base de plantes. En suivant ces deux conseils de base, tu vas pouvoir garder ton avocat en hydroculture pendant des années.
Nourris ta plante d'avocat dans l'eau avec notre engrais biologique complet pour ta plante en hydroculture

Replanter ton avocat en terre

Si tu préfères planter ton avocatier en terre, c’est très facile. Nous avons quelques conseils pour toi.

Quand replanter son noyau d’avocat en terre ?

C’est un choix personnel, à partir du moment ou ta première racine fait quelques centimètres, tu peux replanter. Mais tu peux aussi le faire bien plus tard. Astuce esthétique : tu peux aussi planter plusieurs noyaux ensemble dans le même pot pour un résultat plus feuillu. Ce gros pot ci dessous contient environ 12 noyaux plantés ensemble.

Il te faut un pot et du terreau, rien de plus. On aime utiliser des pots en terre cuite car on en trouve partout et ils sont très abordables. Choisis un pot avec un trou d’écoulement, qui permet au surplus d’eau de s’échapper et évite que les racines ne pourrissent. Si tu n’utilises pas de pot avec un trou, on te recommande d’utiliser des billes en céramique au fond du pot pour faciliter le drainage.

D’abord, tu vas devoir sortir l’avocat de la coupelle. N’aies pas peur d’abimer les racines, elles repoussent très vite. La plante va de toute façon développer de nouvelles racines dans la terre. Tu peux réutiliser la coupelle pour faire pousser d’autres plantes ou d’autres fruits, comme par exemple une mangue ou un cactus.

Tu vas commencer par mettre un peu de terre au fond du pot. Ajoutes ensuite les noyaux puis comble avec du terreau autour des racines.

Important : les racines d’eau et les racines de terres ne sont pas tout à fait semblables. Ta plante va devoir s’adapter et produire des nouvelles racines de terre. Pendant cette transition, garde la terre bien humide pour limiter le stress. Au bout de quelques semaines, les nouvelles racines vont prendre le relais. Et voilà le tour est joué, bravo !

Conditions de culture idéales 

A quelle profondeur doit être planté le noyau ?

Ça n’a pas vraiment d’importance, le noyau peut être visible ou recouvert de terre. Dans tous les cas le noyau, une fois vidé d’énergie, se compostera et se résorbera dans la terre et on ne le verra plus.

Ma plante fait un peu la tête, que faire ?

Pas d’inquiétude, ta plante fait un peu la tête car les racines d’eau sont en train de devenir des racines de terre. Ta plante va se rétablir rapidement !

Comment entretenir ma plante dans les premières semaines ?

Il faut s’assurer que la plante reste humide pour faciliter l’absorption de l’eau par les racines d’origine. L’avantage d’un pot avec un trou c’est que l’eau en trop va s’échapper. Après la pousse des nouvelles racines de terre, il faudra la garder légèrement humide. Si tu laisses la terre se dessécher, les feuilles de ton avocat vont aussi se dessécher sur les bords, de manière permanente.

Quel climat est le plus adapté à la culture d’avocat ?

Les avocats sont des plantes tropicales qui poussent principalement dans les pays chauds. Dans la nature ils deviennent de grands arbres, mais à l’intérieur ils ne deviennent pas très grands. Si la température extérieure passe sous les 10 degrés, il faut rentrer ton avocat, sinon il ne survivra pas à l’hiver. Les avocats aiment l’ensoleillement, mais si tu vois que les feuilles deviennent rouges, c’est qu’il y a trop de soleil.

Comment tailler son avocat ?

Quand l’avocat pousse, il produit une tige pour chaque noyau. Parfois, la tige va être très grande avec des feuilles au bout mais pas le long de la tige. C’est souvent un signe de manque de lumière, la tige s’étire vers le soleil pour aller chercher les rayons disponibles. Si tu ne trouves pas ça esthétique, tu peux couper la tige, pour viser un résultat plus feuillu. C’est à toi de décider quand tu veux la tailler.

Pour tailler la tige, il faut couper à la hauteur à laquelle tu veux que les nouvelles branches commencent à se former. Le noyau aura ensuite besoin de beaucoup de soleil, d’eau fraîche et de bons soins. De nouvelles branches vont bientôt commencer à sortir du reste de la tige. Tu peux tailler ton avocat qu’il soit dans la terre ou dans l’eau.

Comment tailler sa plante d'avocat pour permettre une nouvelle pousse, par l'expert des avocats Botanopia

Arrosage

Il n’existe pas une méthode parfaite et universelle pour arroser son avocat. Ça dépend de pleins de facteurs tel que la température, le climat, le type de pot, ou encore la quantité de lumière. En général, il faut garder le sol plutôt humide. Si tu oublies facilement, essaie de choisir 1 jour par semaine pour l’arrosage, ça deviendra un petit rituel (chez Botanopia, c’est le vendredi !)

Si tu as du mal à gérer l’arrosage de tes plantes, nous te recommandons d’utiliser un indicateur d’humidité Sustee. Il te suffit juste de le planter dans la terre et d’observer la petite fenêtre. Si elle est blanche, c’est qu’il faut arroser ta plante, et si elle est bleue ce que ta plante a suffisamment d’eau.

Les 5 erreurs à éviter

Voici les cinq erreurs à éviter pour faire germer ton avocat :

  1. Garder le noyau trop froid:

si la température est trop froide, ton avocat aura du mal à pousser. Il peut tout de même germer, mais ça risque de prendre beaucoup plus de temps. La température idéale est à peu près de 25°C. Tu peux par exemple le mettre près de ta chaudière.

  1. Ne pas faire tremper le noyau: 

si tu ne fais pas tremper ton noyau, il n’atteint pas encore le seuil d’humidité nécessaire pour déclencher la germination. Fais-le tremper 1 ou 2 jours.

  1. Ne pas enlever la peau:

ça ralentit la germination. Au final la peau de l’avocat va de toute façon s’écailler du noyau, pour un résultat pas très esthétique. Il est plus efficace de l’enlever dès le départ.

  1. Le laisser se dessécher en fermant mal le sachet : 

si tu ne fermes pas bien le sachet, le noyau va se dessécher et le climat humide ne sera pas atteint. Si ta serviette en papier n’est pas assez mouillée, le même problème peut survenir. Attention en laissant le sachet près d’une source de chaleur forte (radiateur), le risque de dessèchement est plus élevé.

  1. Travailler avec des mains sales :

lave-toi les mains avant de manipuler le noyau, sinon tu risques de mettre des bactéries dans le sachet, qui elles aussi vont adorer les conditions de la « couveuse » pour proliférer. Si ton noyau développe une forte odeur acide, comme du vinaigre, il est trop tard… Tu ferais mieux de tenter ta chance avec un nouveau noyau.

Pourquoi la méthode du cure-dent ne fonctionne pas

Ça te rappelle un vague souvenir de maternelle ?

Tu as certainement déjà essayé cette technique du cure-dent pour faire pousser ton avocat, mais sans résultat, on t’explique pourquoi. Cette technique parait simple et rapide mais elle réussit rarement et prends beaucoup plus longtemps. La raison est simple : le noyau n’est pas mis dans des conditions de germination idéales. Comme on te l’a montré avant, pour que le noyau commence à germer, tu dois l’emballer dans une serviette en papier humide et le mettre dans le sachet plastique. Juste suspendu au-dessus de l’eau avec des cure-dents, l’eau s’évapore, et l’humidité est trop faible. La température est souvent aussi trop froide dans nos maisons, il faut le garder bien au chaud aux alentours de 25°C.

Tu préfères une explication sous forme de vidéo ?

  Si tu préfères voir tous nos meilleurs conseils en vidéo, pour savoir exactement comment faire, nous avons une vidéo très complète pour toi :  

Et la récolte d’avocats alors, c’est pour quand?

Maintenant que tu sais comment planter et faire germer ton noyau d’avocat, tu mérites de tout savoir sur le sujet.

Pour que ton avocatier donne des fruits, plusieurs conditions doivent être réunies. Il faut que ton avocatier soit planté en pleine terre ou en grand pot. Le climat parfait pour que ton avocatier produise des fruits est un climat tropical à hivers doux. En Europe du Nord, comme chez Botanopia à Amsterdam, ce n’est tout simplement pas le climat adapté, et tu ne pourras pas récolter de fruits de ton avocatier.

Pour les chanceux qui habitent dans des contrées ensoleillées comme l’Espagne, c’est le long du littoral que la culture de ton avocatier réussira le mieux. En altitude, la maturation des fruits est retardée. Tu pourras récolter les fruits 8 à 10 ans après avoir planté ton avocatier.

Pour les autres, il y’a quand même plein de bonnes raisons de faire pousser son noyau :

tu apprendras plein de choses, tu passeras un bon moment à jardiner et observer la croissance, tu auras une jolie plante verte gratuite et tu feras l’envie de tout tes amis qui ont encore des mauvais souvenirs de la méthode cure-dents.

Quelle variété d’avocat choisir ?

Il existe de nombreuses variétés d’avocats. Les variétés qui dominent le marché sont le Hass et le Fuerte, que l’on trouve partout en supermarché. L’avocat Fuerte est plutôt cultivé en Israël, alors que l’avocat Hass vient plutôt d’Espagne, du Mexique, ou de l’Afrique du Sud. Tu peux planter ton avocatier avec n’importe quel noyau d’avocat. On te conseille simplement d’utiliser le noyau d’un avocat bio parce qu’on a constaté que c’était plus rapide et la plante est plus vigoureuse.

La foire aux questions avocats

Mon noyau devient vert, c’est normal?

Pas d’inquiétude ! Ton noyau devient vert au contact de la lumière, c’est normal. On épluche le noyau en retirant la peau brune pour accélérer le processus de germination. Tu n’es pas obligé d’enlever la peau, mais si tu ne l’enlèves pas, ça risque de retarder la pousse d’une ou deux semaines.

En enlevant la peau j’ai coupé le noyau avec mon couteau, c’est grave?

Une fois de plus, ce n’est pas grave. Même si une partie du noyau a été enlevée, ça ne change rien pour la graine. La seule chose à retenir est que chaque fois que tu fais une coupure dans le noyau, la coupure va s’oxyder et devenir noire. Chez Botanopia on aime bien jouer avec ça en gravant le noyau au laser .

Est-ce que je peux utiliser la coupelle de germination pour faire pousser d’autres plantes ? 

Oui, tu peux utiliser ta coupelle pour faire germer des glands, des mangues, des citrons, des haricots, et même des noix. Retrouve nos vidéos pour savoir comment faire.

Et hop, maintenant que tu sais tout, passe à l’action et tague nous sur Instagram pour nous montrer le résultat @Botanopia_

Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Please leave your valid email address below.